Artistes

photo

Simina Grigoriu

20.10.2018

Roumaine de naissance mais élevée à Toronto, au cours de ses dix ans de carrière Simina Grigoriu a reçu denombreuses distinctions. Elle commence en tant que DJ mais passe bientôt à la production et lance son propre label Kuukou –repère pour la techno de pointe – dont elle dirige tous les aspects. Entre-temps, elle déménage à Berlin, ville qui est devenue sa maison etsa source d’inspiration principale –une inspiration aussi variée que ses influences. La passion de Simina pour lamusique est profondément enracinée dans son enfance, lorsqu’elle étudie leviolon classique etle clavier. Ajoutez-y l’héritage musical de ses parents etsa passion pour le freestyle hip hop au cours de son adolescence, et vous obtiendrez les bases de son style, un parcours qu’elle ne cesse d’explorer. En acquérant dela visibilité dans les clubs de Toronto – les mêmes où se sont produits des personnages tels que Jeff Mills, Josh Wink et Juan Atkins –le style de Simina se développe constamment et devient le son techno unique et énergétique que nous connaissons aujourd’hui. Ses premières productions prennent vie sous le label berlinois Sonat Records et poursuivent chez Phrase Insane Records en Espagne, et chez Intelectro Vibe, Urban Sound e Frequenza Recordsen Italie. Et enfin, son premier album : Exit City grimpe dans les classements de Susumu Records. En 2016, après unande pause où elle oriente ses efforts sur la maternité tout en restant active en studio, Simina ouvre sa maison de disques Kuukou avec l’EP « Techno Monkey ». Peu après, sous le label de Popof, FORM, elle lance « Matching Numbers », unEP qui devient immédiatement un succès et qui inclut unincroyable remix de Julian Jeweil. Simina distribue ses productions sur Kuukouet sur FORM, tout en travaillant en parallèle sur d’autres remix et collaborations avec d’autres labels techno. Globetrotteuse active, Simina est toujours en tournée et surprend son public dans les festivals et les clubs du monde entier. Il n’est donc pas étonnant qu’elle ait appelé son label Kuukou (aéroport, en japonais) ! Ses productions incluent des DJs tels que Torsten Kanzler, Alfred Heinrichs, Martin Books et Daniel Boon, sans oublier le support d’artistes majeurs pour les remix. Récemment, en 2017, Simina part entournée en Asie ; elle joue au Strawberry Festival etau G-Festival, ainsi qu’à l’Elevator Shanghai etau « Lantern », le meilleur club techno de Pékin – appelé aussi le « Berghain » de Pékin. Ilva sans dire qu’au cours des mois prochains, l’une des femmes les plus dynamiques delascène techno vous attend avec des productions, des performances et des surprises incroyables.?

Chargement en cours...